l'Alternative Crédible

Le think-tank du centrisme populaire, des  gilets jaunes  et du      mouvement 5 étoiles France.

Ce qui se passe à l'étranger reste à l'étranger

Un article et ses commentaires à méditer!

 

Et si les 2 avaient raison?

 

Il y a 4 sortes d'esprit sur terre: les esprits bornés honnêtes, les esprits bornés malhonnêtes, les esprits complexes honnêtes, et les esprits complexes malhonnêtes.  Autrement dit, les intégristes sincères, les intégristes hypocrites, les éternels incompris, et les pervers.

 

Penser que la réalité est complexe, et refuser la facilité des absolutismes, des compromissions ou des populismes de toutes natures, ce sont les exigences de "l'esprit centriste".

  

Ce qui se passe à l’étranger reste à l’étranger

Pampa presse – ven. 24 juin 2011 13:44 HAEC

 

Ce qui se passe à l’étranger reste à l’étranger

cequirestealetranger

 

Une parenthèse dans une vie rangée.

 

Dans notre propre pays nous avons une réputation à tenir. Réputation que nous avons soigneusement montée en projetant l’image que l’on souhaite que notre entourage social ait de nous. Ces gens attendent que nous soyons conformes à ce à quoi ils sont habitués de notre part et pour continuer d’être acceptés, nous restons dans le carcan que nous nous sommes nous-mêmes imposé. La donne change pour certains une fois les frontières passées. C’est le cas de celle que nous appellerons Elise, 34 ans : « Je suis en couple depuis 11 ans. On est du genre à jouer au Scrabble le dimanche après-midi et à s’investir en tant que parents d’élève.  Mon poste m’amène à beaucoup voyager. Depuis 5 ans, invariablement, je trompe mon mari à l’occasion de voyages d’affaires. Pas systématiquement, mais au moins 2 fois par an. Pour moi ces épisodes n’ont pas d’importance. Celle que je suis quand je suis hors de nos frontières n’a pas de famille, pas d’attaches. J’aime profondément mon mari, et je suis toujours heureuse de le retrouver. J’irais même jusqu’à dire que ces aventures pimentent notre vie sexuelle ! ». A l’abri du regard de son entourage, elle s’accorde le droit d’être une autre. Sans pour autant renier sa vie de tous les jours, elle éprouve le besoin de découvrir d’autres gens en sachant que la distance permet que ces expériences ne télescopent pas sa vie de couple en France. Elise se crée ainsi une autre personnalité, une autre vie.

 

L’occasion de dépasser ses limites.

 

Léa a 23 ans : « En 2009 je suis partie 1 an en Pologne dans le cadre de mes études. Alors qu’ici je suis très sérieuse, presque ennuyeuse, là-bas je suis devenue complètement délurée sous l’influence de mes nouvelles amies ! Personne ne me connaissait alors j’ai réussi à me lâcher et j’ai fait des choses dont je ne me serais jamais crue capable ! J’ai même fini 2 fois au poste ! Depuis que je suis rentrée, les choses sont différentes, je suis un peu moins rigide qu’avant mon départ… ».

 

Etre loin des siens, n’avoir personne à décevoir permet de s’autoriser plus de choses. On s’accorde une plus grande prise de  risques puisque personne de cher n’est là pour juger nos actes. Vous êtes le seul spectateur de votre vie. Là où vous mettiez des limites virtuelles à votre comportement, vous vous autorisez à les dépasser si vous estimez que les conséquences sur votre vie seront moindres.

 

Une prise de conscience parfois douloureuse.

 

Il plait à la plupart des gens de penser que ce qui se passe à l’étranger y reste. Comme si nos actes en dehors de notre sol de résidence ne comptaient pas. Toutefois, la conscience n’a elle, pas de limites. C’est l’expérience qu’a fait Teddy : « Avec mes potes nous sommes partis une semaine à Londres. Dans l’euphorie du moment, j’ai trompé ma copine en pensant bêtement que ce qui se passait hors de nos frontières n’existait pas en France. Au retour, j’avais à peine un pied dans le Ferry que j’étais déjà pris de remords. Je n’ai pas tenu 1 semaine avant de tout lui avouer, elle m’a quitté aussitôt… ». Il est effectivement plus aisé de dissimuler des actes qui se sont produits loin de chez soi, mais ce n’est pas parce qu’on l’a décidé qu’on pourra les oublier.

 

 

Camilla Gallapia © Pampa Presse

 

Pour aller + loin :

Le Guide de l’infidelité : Comment tromper son conjoint en toute impunité, Judith E. Brandt, Ed. Presses Libres, 2003
Tromper son conjoint est devenu plus simple et moins stressant.

 

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France