l'Alternative Crédible

Libérales-sociales, écolos, convivialistes, nos idées ont de l'avance.

Photo tirée du site http://www.passetoncode.fr. Le blog économique et social - Blogueur associé | Samedi 25 Juin 2011

Le gouvernement nous a habitué à annonces et reculades, mais sur le sujet des radars son comportement frise le ridicule. Selon le blog économique et social, la cacophonie est toujours bien installée et cela nous donne un avant-gout pour l’après 2012 en cas de réélection.

Lire la suite...

Photo tirée du site du Figaro, article dans Marianne de Paul Quilès - Tribune | Mardi 21 Juin 2011 à 15:01 | Lu 3613 fois

 

Depuis la crise, l'instauration d'une taxe sur les transactions financières est de nouveau à l'ordre du jour. Pourtant elle n'a pas encore été mise en place. Paul Quilès revient sur ce mécanisme qui pourrait, selon lui, désarmer la spéculation financière et permettre une redistribution des richesses à l'échelle mondiale.

Lire la suite...

La France est une grande nation, admirée pendant des siècles pour sa culture et ses valeurs : les droits de l’homme, la créativité artistique, la liberté de ses intellectuels… Nous avons été un pays respecté, offrant une référence à bien des populations opprimées. Les Français sont un grand peuple. Les épreuves ne l’ont pas épargné mais chaque génération a su puiser jusqu’ici dans sa foi en l’avenir et dans les valeurs de la République la fierté et le dynamisme nécessaires. Nous en sommes capables à nouveau.

Lire la suite...

Elections législatives dans la 6ème circonscription de Paris avec Sylvie MAMY et Philippe DERVAUX, suppléant

 

Notre démarche: une opposition constructive au PS et à François Hollande

Notre bannière: « le Centre pour la France » pour rassembler tous les centristes

Notre credo: l’humanisme d’une pensée centriste cohérente et structurée

Notre projet pour la circonscription: le social par l’emploi, et l’emploi par 3 projets concrets

Notre combat: la défense du quartier Oberkampf, le refus d’un Paris ville musée aseptisée

 

 

 

Lire la suite...

 

La difficulté de François Hollande à fixer une ligne politique claire, et les retournements de vestes permanents de Nicolas Sarkozy ne sont pas dus qu’aux travers de leurs personnalités respectives, mais ils expriment quelque chose de beaucoup plus profond : les crises de 2008 et de 2011 ont sapé les fondements intellectuels de la Droite et de la Gauche.

Lire la suite...

 

A Paris le 14/06/2009,

 

Chers amis,

 

Nous avons gardé le silence pour laisser passer le temps de la colère et de la tristesse mêlées. Aujourd’hui, militants actifs engagés à vos côtés, nous voulons dire pourquoi nous sommes là.

Lire la suite...

 

article écrit le 26 12 2010

image de Wassim Ghozlani tirée de "Télérama" mai 2011

 

Parfois les évènements tragiques sont des bonnes nouvelles. Le sacrifice du jeune Mohamed Bouazizi a été l’évènement déclencheur de deux magnifiques  révolutions populaires et victorieuses. Si cet évènement malheureux a rencontré un tel écho, c'est parce que ses causes sont à la rencontre de plusieurs maux que connaissent les sociétés arabes : la désespérance des jeunes diplômés ne trouvant pas l’emploi correspondant à leurs études, la colère de ceux qui, parce que d’origines modestes, ne sont pas pistonnés et sont donc dans l’impossibilité de sortir du chômage, de se marier et de fonder une famille, le mépris et la rigueur de la police à leur encontre, et inversement sa déférence et ses passe-droits systématiques envers les puissants et les riches, l’absence de libertés, … Pour toutes ces raisons, la majorité s’est reconnue dans ce geste désespéré.

Lire la suite...

 

Préambule: Fédéralisme ou Europe des nations, la question jamais tranchée

(écrit le 26 12 2010)

L'Europe est trop faible, elle ne joue pas son rôle, et pourtant on ne cesse de décrier sa trop grande immission dans de multiples domaines, à tel point que les états apparaissent de plus en plus impuissants. A l'évidence l'Europe n'est pas assez démocratique et pourtant elle protège la paix et la démocratie en Europe. L'Europe est marginalisée sur la scène internationale, mais nous savons que notre avenir passe par Elle. L'Euro a provoqué une évidente hausse des prix pour les produits les plus courants, mais qu'auraient été les conséquences de la crise financère sans l'euro? De nombreux pays se sont battus pour rejoindre l'Europe, mais leur intégration n'est pas complètement réussie, ... 

Lire la suite...

L'Europe est trop faible, ne joue pas son rôle, et pourtant on ne cesse de décrier sa trop grande immiscion dans de multiples domaines à tel point que les états apparaissent de plus en plus impuissants. A l'évidence l'Europe n'est pas assez démocratique et pourtant elle protège la paix et la démocratie en Europe. L'Europe est marginalisée sur la scène internationale, mais nous savons que notre avenir passe par Elle. L'Euro a provoqué une évidente hausse des prix pour les produits les plus courants, mais qu'auraient été les conséquences de la crise financière sans l'euro?

 

L'Europe est une somme de paradoxes, elle a d'ailleurs été construite sur une contradiction jamais tranchée. Les pères de l'Europe la voulait fédérale. Mais ses quelques grands succès, comme dans l'aéronotique, sont ceux de l'Europe des Nations.  Cette contradiction, on la retrouve inscrite dans ses institutions. J'ai essayé ici de les décrypter pour tenter de donner une réponse à cette question qui me semble centrale: Peut-on concilier une Europe forte avec les nations? Dans la première partie je rappelle donc le fonctionnement actuel de l'Europe, puis dans la deuxième, je développe ma thèse qui est, si on la résume en deux mots, ni abandon de l'Europe et de l'euro, ni fédéralisme capitulard devant la finance et la concurrence mondiale, mais "le fédéralisme patriotique européen".

Lire la suite...

 

1) Forces et faiblesses du centre

 

Ce qui fait à la fois la richesse intellectuelle et toute la difficulté de la pensée centriste est qu'elle cherche à prendre en compte toutes les facettes de la réalité humaine, même si elles sont contradictoires. Cette exigence de réalisme est autant sa beauté que sa faiblesse. Le centre est d'abord un tempérament enclin à la conciliation et au compromis. Cela l'expose en permanence aux accusations de mollesse, d'opportunisme, d'indécision et de compromission avec l'autre camp lorsqu'il est intégré dans une majorité. Pour un centriste, rien n'est ni tout blanc ni tout noir. Il ne voit que des nuances de gris. Ce qui légitime donc la démarche centriste est la complexité de notre époque et l'échec des approches simplistes pour résoudre les problèmes. Pour prendre un contre-exemple de ce qui est l'exact inverse d'une démarche centriste, le volontarisme sarkozyste, qui est est une qualité en soi, a logiquement fait chou blanc dans sa prétention à réformer la France. Chaque injonction s'est brisée sur le mur de la réalité ou a capitulé devant les oppositions catégorielles. Mis à part une réforme des retraites à minima, une autonomie des universités qui est une bonne idée mais dont l'application reste à améliorer, un RSA aux résultats décevants, et la fusion de l'ANPE et des ASSEDICS dans un Pôle Emploi qui fonctionne mal, le bilan en politique intérieur (le bilan en politique extérieur est bien meilleur) est beaucoup d'agitation pour peu de résultats. La raison fondamentale est sa façon de vouloir toujours agir dans la précipitation, sans concertation suffisante, et en prenant des postures radicales. Résultat, beaucoup d'annonces fracassantes, qui sonnent justes dans le temps médiatique, mais dont il ne reste pas grand chose dans le temps réel.

(texte écrit le 06/02/2011, non modifié et amélioré depuis car faisant parti des textes fondateurs de ce site)

Lire la suite...

(texte écrit en 2010, non modifié et amélioré depuis car faisant parti des textes fondateurs de ce site)

 

Dans les discours qu'ils prononcent ou lorsqu’ils sont interviewés, François Bayrou et Marielle de Sarnez expliquent que le concept fondateur du MoDem est de "sortir de la logique de l’affrontement bloc contre bloc", de "faire travailler ensemble des gens de Droite et de Gauche" pour inventer une troisième voie et construire ainsi une alternative crédible à l’UMP et au PS, "car les anciens clivages sont désormais dépassés".

 

Ils ont tout à fait raison, mais pour donner corps à cette troisième voie, on doit aller encore plus loin dans le raisonnement.

Lire la suite...

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France