l'Alternative Crédible

Libérales-sociales, écolos, convivialistes, nos idées ont de l'avance.

Elections américaines, je vote pour Hillary Trump!

 

De la Droite républicaine à l'extrême gauche, en passant par les socialistes, les écolos et bien sûr le Centre, tout le monde soutient en France Hillary Clinton. C'est normal, elle est compétente, équilibrée et ses valeurs sont proches de nos valeurs européennes. Dans la classe politique, seul le Front National affiche officiellement son soutien à Donald Trump. Les valeurs de la Droite américaine, leurs idées sur l'immigration et la sécurité, sont effectivement proches de celles du Front National, aux antipodes des valeurs centristes. 

 

Une réaction détonne cependant dans le paysage, celle de Nicolas Sarkozy. Discrètement, il reconnait quelques qualités à Donald Trump. En fin politique, il a bien perçu que, au-delà de ses frasques et de ses provocations de mauvais goût, Donald Trump représente la colère bien réelle de la classe moyenne américaine. L'émergence du "phénomène Trump" a des racines profondes et l'on retrouve des phénomènes similaires partout dans le monde occidental. Les peuples virent au populisme. Sarkozy compte sur cette vague populiste pour gagner les primaires de la Droite et du Centre. Il fait une campagne sur des thèmes identitaires et ultra sécuritaires en se présentant comme le porte parole de la majorité silencieuse, du peuple contre les élites.

 

La tentation pour nous centristes est de dénigrer Donald Trump et Nicolas Sarkozy en soulignant tout le cynisme et le calcul politicien de leurs démarches.  C'est ne pas voir plus loin que le bout de son nez et aller vers de terribles déconvenues dans l'avenir. La colère des classes moyennes partout dans le monde occidental répond à un phénomène mondial complètement ignoré dans notre débat politique national, la disparition progressive des emplois biens payés. 

 

Rien à voir avec le chômage de masse qui lui est souvent la conséquence des blocages internes aux sociétés concernées. Aux USA, les emplois existent. Barack Obama en a créé 11 millions. C'est la nature des emplois qui change. La nouvelle économie numérique et l'évolution de l'économie traditionnelle remplacent massivement les emplois bien payés et stables par des emplois sous-payés et à la carte. Nous revenons au 19ème siècle, au temps du travail journalier. 

 

Les forces politiques de Droite républicaine, du Centre et de la Gauche de gouvernement n'ont pas de réponse face à ce phénomène. Leurs incantations sur la croissance sont inaudibles justement parce que la croissance, lorsqu'il y en a, ne produit plus d'emplois de qualité. Pire, leur bien-pensance sur les problèmes sociétaux, les conduisent à se mêler toujours plus de la vie privé des citoyens à la mesure de leur impuissance croissante sur les problèmes socio-économiques. La propension à tout réglementer, à vouloir tout moraliser, et à multiplier les interdits de toutes sortes, agrave le malaise des classes moyennes et le fossé qui se creuse entre ces forces politiques et le peuple.

 

Il faut oser le dire, la base électorale de ces forces politiques se réduit à mesure que ce fossé se creuse et que les classes moyennes aisées et les classes favorisées reculent numériquement. La montée de Donald Trump et le score impressionnant du "socialiste" Bernie Sanders aux primaires démocrates en sont la traduction électorale aux USA. Sarkozy est sans doute trop déconsidéré en France pour en bénéficier, quoique, sait-on jamais!

 

En tous cas, cela devrait nous faire réfléchir, nous centristes. La réduction de notre base électorale ne pourra durer éternellement. Si le Centre veut perdurer il doit renouer avec les classes moyennes sans perdre son âme. Nous devons apporter des réponses fortes et concrètes à la disparition des emplois bien payés et à toutes les problématiques socio-économiques soulevées par Donald Trump, tout en restant fidèles à nos valeurs centristes d'humanisme et d'ouverture d'esprit. C'est là le vrai défi du Centre. C'est même un devoir pour sauver la démocratie qui risque sinon d'être submergée par les forces extrêmistes. Nous devons représenter les classes moyennes qui à la fois refusent le déclassement et à la fois refusent d'adopter les valeurs réactionnaires et rétrogrades d'un Donald Trump. Personnes ne les représente aujourd'hui. 

 

Voilà pourquoi je vote pour prendre en compte les problématiques que soulèvent Donald Trump, pour son opposition salutaire aux traités commerciaux internationaux comme Tafta et Ceta, ...  et je vote pour les valeurs de Hillary Clinton, pour la première femme à devenir Présidente, pour sa compétence, son sérieux et son pragmatisme. Je vote pour la femme Hillary, pas pour la dynastie Clinton. Et je vote pour le symbole Trump, pas pour le personnage controversé Donald. Je vote Hillary Trump! 

 

Philippe Dervaux,

Rejoignez "L'Alternative Crédible", pour l'émergence en France d'un Centre alternatif et populaire

 

 

 

 

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France