l'Alternative Crédible

Libérales-sociales, écolos, convivialistes, nos idées ont de l'avance.

Macron, Mr Hyde and Dr Jekyll!

 

Le spectacle d'éclatement en de multiples chapelles et micro-partis que donne le Centre dans cette précampagne présidentielle est révélateur de l'état d'esprit de la plupart de ses dirigeants. Entre les nostalgiques d'une UDF qui ne renaîtra jamais et les carriéristes opportunistes, chacun tente de miser sur le bon cheval pour 2017 avec deux objectifs, obtenir un ministère et écarter tout rival potentiel centriste. Pourquoi une telle décadence pour un courant politique qui a tant apporté à la France ? 

 

A cette question, ma réponse est simple : parce que depuis l'UDF, aucun travail de fond n'a été fait pour adapter le corpus doctrinal aux problématiques du 21ème siècle. Cette paresse intellectuelle a peu à peu coupé l'UDF de ses bases populaires en la réduisant à un parti de notables laissant la place libre au RPR. François Bayrou a certes sonné la révolte en 2007, mais sa volonté de construire un Centre fort et indépendant a justement échoué à cause de son refus de faire ce travail de refonte intellectuelle. A cela s'est ajouté son refus obstiné de construire un vrai parti porteur d'un projet de société.  

 

La maladie des centristes est de toujours privilégier les calculs politiciens sur les idées. C'est ainsi qu'ils ont dilapidés l'héritage. C'est ce qui explique leurs lamentables réactions devant "le phénomène Macron". Ceux qui espèrent en profiter l'encensent, tandis que ceux qui le craignent pour leurs ambitions le vouent aux gémonies! Contrairement à l'éthique de mesure du centrisme, nos dirigeants prennent des positions caricaturales, sans la moindre cohérence intellectuelle. 

 

Il est temps que les centristes portent un regard clairvoyant sur le phénomène Macron. Même s'il est porté par un fort besoin de renouvellement de la classe politique auquel il répond avec talent, on ne peut le réduire à un emballement médiatique sans fondements et sans lendemain. Dans "les quartiers sensibles", Macron jouit d'une vraie popularité parce que beaucoup de jeunes sont conscients que le projet de société dont il est porteur est le seul amène aujourd'hui à les sortir du chômage. Sa volonté de "déverrouiller" l'économie correspond aux attentes de ces jeunes qui n'ont qu'un désir, s'en sortir par leur travail. Ils ne veulent pas d'assistance ou de compassion, mais juste qu'on lève les barrières qui les empêchent de se faire une place par eux-même dans la société. L'autre mérite qu'ils reconnaissent en Macron est sa courageuse prise de position lors du débat sur la déchéance de nationalité. Macron a refusé de tomber dans le délire sécuritaire ambiant et a été l'un des seuls à le dire publiquement. En défendant les libertés publiques, Macron avait tout simplement fait le travail que le Centre aurait dû faire, alors que les dirigeants centristes brillaient par leur silence géné et leur pleutrerie habituelle.

 

Mais Macron est aussi un chaud partisan de TAFTA et de CETA. Et là il montre un autre visage, celui de la capitulation devant le néolibéralisme, la pensée économique unique, qui risque de faire sombrer notre société dans la précarité généralisée et la marchandisation de tous les aspects de la vie humaine. Au nom d'une modernité qui n'est là qu'un attrape nigaud et d'un progressisme qui n'est qu'un retour au 19ème siècle, Macron devrait susciter l'opposition de tous ceux qui se réclament humanistes. Mais là aussi, nos dirigeants centristes sont aux abonnés absents, hormis Bayrou qui le caricature en "suppôt de le finance", une approche beaucoup trop simpliste pour être crédible, d'autant qu'elle n'est mûe que par des arrières pensées politiciennes. 

 

Face au phénomène Macron, comme face à toutes les évolutions de la société, nos dirigeants centristes sont désorientés parce qu'ils n'ont aucuns repères idéologiques ni base doctrinale sur les quels s'appuyer. Ils ne font pas la différence entre le caractère émancipateur d'un "libéralisme authentique", source de dynamisme économique, d'accessibilité économique et d'épanouissement de l'individu, le côté Mr Hyde de Macron, et sa dérive néolibérale , source d'asservissement, de matérialisme débridé et d'inégalités sociales, son côté Dr Jekyll! Ils n'ont pas compris que l'un des plus grands enjeux de ce siècle est la défense des libertés publiques et que libertés publiques, démocratie et humanisme sont intimement liés. Mais chut, ne leur dites pas. Laissez les dans le confort intellectuel de leur paresse intellectuelle! Peut-être pourront-ils même obtenir le confort matériel d'un petit ministère?

 

 Philippe Dervaux

 

 

 

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France