l'Alternative Crédible

Le think-tank du centrisme populaire, des  gilets jaunes  et du      mouvement 5 étoiles France.

 

Les bas taux*(1) coulent les banques, les assurances, ... et vos économies! Le système prend l'eau de toutes parts. Le Mouvement 5 étoiles France vous propose une alternative crédible, "le libéralisme populaire".

 

1750 Milliards d'euros placés en assurance-vie dont la majorité sur les fonds euro. La baisse durable des rémunérations risque de mettre par terre le système financier en quelques années. Tout est prévisible et pourtant tout est (quasi) inéluctable! En effet, les fonds euros sont le principal moyen français pour financer la dette de l'état. Si demain les épargnants les délaissent, que va faire l'état dont le déficit primaire (hors remboursement de la dette) est de plus en plus important? Impossible de payer les fonctionnaires et les retraites sans emprunter! La dépendance au système financier est totale. La France est le seul pays d'Europe dans cette situation. 

 

Et les taux sont bas pour une raison structurelle très inquiétante. Le monde croule sous les dettes et la croissance ne cesse de baisser. Que ce soient les dettes des états, des entreprises ou des particuliers, des pays riches ou des pays en voie de développement, elles sont toutes en moyenne en hausse constante. Avec la croissance qui faiblit, impossible de les payer. Alors, pour éviter les défauts de paiement en série et pour soutenir la croissance, les banques centrales rachètent des dettes. C'est le Quantitative Easing. Cette méthode a marché dans un premier temps, mais c'est devenu la "drogue de l'économie". On ne peut plus s'en passer. Et ses effets immédiats sont l'augmentation de la masse monétaire, la création de bulles, ... et la baisse des taux avec des états comme la France ou l'Allemagne qui empruntent à taux négatifs! 

Lire la suite...

 

Ni atteintes aux libertés, ni renoncement face aux pressions, ayons le courage d'agir concrêtement avec créativité et pragmatisme pour faire avancer la cause animale!

 

Nous sommes au 21ème siècle. Savoir et parfois voir des vaches pendues par une patte et encore vivantes être dépecées, des poussins mâles être systématiquement broyés vivants, ... ou des animaux de compagnie être abandonnés sur le bord de la route, n'est plus acceptable à notre époque.

 

De nombreuses associations se mobilisent pourtant depuis des années sur le sujet. L'opinion est sensibilisée. Les politiques multiplient les promesses à chaque élection. Mais rien ne bouge vraiment. La raison est pour nous que sur ce sujet sensible il y a trop de non-dits et de tabous du côté de ceux qui veulent continuer à manger de la viande et trop d'instrumentalisations de la cause animale par des groupes minoritaires voulant imposer leurs conceptions de l'alimentation, de la santé et du "progrès" au reste de la société. Dans ces conditions, il est impossible d'avancer concrètement. Voilà pourquoi, nous voulons faire entendre une voie nouvelle, celle de ceux qui défendent à la fois le droit de consommer de la viande et le droit supérieur des animaux d"être traités dignement tout au long de leur vie, droit qui doit primer sur les considérations économiques, culturelles ou cultuelles des Hommes. Nous proposons une démarche nouvelle, un plan global qui donne des réponses à la fois fortes et pragmatiques sur chacune des principales causes de la souffrance animale. 

Lire la suite...

 

"Je ne pense pas que ce soit une crise. Il y a des problèmes profonds dans notre pays qui sont liés à l'injustice, aux difficultés économiques qu'on connaît depuis très longtemps, aux défis qu'on a devant nous, liés au vieillissement, au numérique, à l'écologie... Je pense que ceci crée des peurs. Notre défi c'est d'y répondre. Et je ne crois pas du tout que ce qui a créé une colère sincère d'une partie de la population soit derrière nous"

Par cette dernière phrase d'une incroyable compréhension envers le mouvement des gilets jaunes qui tranche avec le mépris souvent affiché précédemment, Emmanuel Macron a tendu la main aux gilets jaunes, du moins aux gilets jaunes constructifs, c'est-à-dire à toutes celles et à tous ceux qui sont fidèles aux revendications du 17 novembre et veulent avant tout des réponses concrètes à leurs revendications. 

Le drame est que personne parmi les "leaders" des gilets jaunes n'a saisie l'occasion de renouer le dialogue. 

De la part des "leaders radicalisés" et de leurs pages et groupes facebook, on pouvait s'y attendre. Mais de la part des leaders des gilets jaunes constructifs, pourquoi ce silence? Qu'ils soient engagés politiquement dans un mouvement d'opposition à Emmanuel Macron ou qu'ils aient des divergences de vues avec lui, ce n'est pas en soit un problème, mais en tant que représentant de fait d'une partie des gilets jaunes, il est vraiment dommage de ne pas saisir cette main tendue. 

Lire la suite...

  

Nécessaire naissance d'une nouvelle conscience politique pour défendre le peuple français, les peuples du monde, la démocratie, les libertés publiques et le vivant.

 

Le monde politique d'hier ne reviendra pas pour 3 raisons:

1 La Gauche et la Droite ont éclaté. la Gauche sociétale a divorcé avec la Gauche économique, et la Droite sociétale a divorcé avec la Droite économique. Les "bobos" sont de Gauche sociétale et de Droite économique, les classes moyennes et populaires, l'inverse, de Droite sociétale et de Gauche économique, ou en tout cas sont demandeuses de repères identitaires dans la société et de protection dans la mondialisation. Les gagnants de la mondialisation sont heureux dans le monde globalisé et sont majoritairement progressistes sur le plan sociétal et libéraux sur le plan économique. 

2 Emmanuel Macron a profondément bouleversé le paysage politique en rassemblant "en même temps" la Gauche sociétale et la Droite économique. Le macronisme n'est pas une bulle qui va se dégonfler. Le macronisme est la rencontre d'une idéologie, l'alliance du progressisme et du néolibéralisme, et d'une sociologie, l'alliance des classes moyennes supérieures et des minorités actives. Emmanuel Macron est juste l'incarnation talentueuse de cette alchimie. 

3 Le mouvement des Gilets Jaunes parachève cette recomposition. Il est l'expression de la prise de conscience des classes moyennes inférieures de leur marginalisation à la fois économique, avec la précarisation des emplois, et culturelle, avec la dictature de la bien-pensance imposée par les progressistes, l'impossible expression et valorisation de leurs codes culturels dans l'espace public et le mépris de classes. Il a par effet de répulsion jeté la bourgeoisie libérale de centre droit dans les bras de Macron (cf le basculement de l'Ouest parisien et du 92 chez Macron). Il a vidé la Gauche des classes moyennes et populaires, par opposition à son progressisme (effondrement du PS puis de LFI), et la Droite, par opposition au néolibéralisme (classes populaires de LR parties au RN), de leurs derniers ancrages dans les milieux populaires. 

Lire la suite...

Les 10 bonnes raisons de voter pour la liste de l'UDI "les européens" emmenée par Jean-Christophe Lagarde quand on est Gilet Jaune et pour l'Europe.

 

Pour commencer, il y a déjà dans l'histoire politique personnelle de Jean-Christophe Lagarde 4 bonnes raisons qui justifient un vote Gilet Jaune.

1) Jean-Christophe Lagarde a été l'un des seuls responsables politiques à voter non au référendum de 2005. Rappelez vous à l'époque, le déchaînement médiatique pour tenter de dissuader les récalcitrants, un peu comme aujourd'hui pour discréditer les Gilets Jaunes. Il y avait les bons europhiles pro-Maastricht contre les méchants europhobes anti-Maastricht. Jean-Christophe Lagarde avait été d'autant plus courageux qu'il était europhile, mais contre parce que contre l'Europe technocratique de Maastricht. 

2) La deuxième raison est qu'il a été le seul parlementaire à voter contre l'élargissement, voyant bien qu'avant d'élargir il fallait d'abord approfondir. Là encore il avait été visionnaire.

3) La troisième raison est son opposition au 80 kmh. Dés juin 2018, bien avant la révolte des Gilets Jaunes, il proposait de remplacer cette mesure uniforme sur tout le territoire par la proposition de faire confiance aux élus locaux, aux départements, pour fixer sur chaque tronçon la vitesse maximale adaptée. 

4) La quatrième est son expérience d'élu local, d'ancien Maire de Drancy, et la bonne implantation locale de l'UDI d'une façon générale, qui lui permettent de mieux comprendre les aspirations populaires.

Lire la suite...

Cela fait maintenant plus de 20 semaines que notre mouvement des Gilets Jaunes dure.

 

Au nom de toutes celles et tous ceux qui se sont investis dans le mouvement, au nom de nos blessés, au nom des 75% de français qui nous soutenaient le 17 novembre et des 55% qui nous soutiennent toujours, au nom de l’intérêt général, il est temps de passer à une nouvelle étape et de se donner les moyens de donner une issue positive à notre mouvement.

 

Le collectif pour une issue positive demande :

 

Lire la suite...

 

Depuis 30 ans les services publics de proximité n'ont cessé de se dégrader, les maternités, les perceptions, les bureaux de poste, les classes des écoles maternelles et primaires, ... ferment tandis que les impôts et taxes ne cessent d'augmenter. Depuis 30 ans également les charges fixes, loyers, assurances, électricité, chauffage, ... ne cessent d'augmenter et les salaires stagnent. 

 

L'augmentation de la taxe carburant est la goutte qui a fait déborder le vase. Comment peut-on demander à des citoyens des campagnes et des zones périurbaines de réduire leur consommation de carburant alors qu'ils n'ont pas d'alternatives à la voiture pour aller travailler, qu'avec la disparition des services publics de proximité ils sont contraints à des déplacements de plus en plus longs et que de toutes les façons ces travailleurs pauvres restreignent déjà leurs déplacements au minimum! 

Lire la suite...

 

L'Alternative Crédible, le think-tank qui soutient les gilets jaunes depuis le début, appelle tous les citoyens, gilets jaunes engagés, sympathisants du mouvement ou non, à participer au Grand Débat National, mais met en garde sur les risques de falsification par la technocratie toute puissante et sur les risques de "piège politique" pour reprendre l'expression de Priscillia Ludosky.

 

Comme nous vous avertissions dans un texte précédent, les technocrates sont très forts pour "reformuler" en vidant l'expression de leur interlocuteur de toute sa substance ou pour "saucissonner les thématiques" de façon à empêcher l'expression de toute vision globale. 

 

Lire la suite...

 

 

Pour changer le système en profondeur, nous devons inscrire le mouvement dans la durée. Cela commence par réconcilier "La France en colère" et "Les gilets jaunes libres"! 

 

Dans sa belle prise de parole devant l'Opéra de Paris ce samedi 15 décembre, Priscillia Ludosky exprime les 4 revendications prioritaires des gilets jaunes, le RIC, l'assemblée citoyenne, la baisse des taxes et la remise en cause des privilèges des grands élus et des hauts fonctionnaires. Derrière ces revendications et la détermination de "La France en colère" à poursuivre le mouvement, une grande idée, la volonté de changer le système en profondeur! 

Lire la suite...

 

Suite aux événements de ce samedi 1er décembre, l'Alternative Crédible, le think-tank qui soutient les gilets jaunes depuis le début, propose un plan de sortie de crise en 3 actes, qui se veut acceptable par toutes les parties: 

 

Acte 1

 Le gouvernement prend les mesures immédiates suivantes: 

  • L'annulation des hausses de taxe sur les carburants (et non un simple moratoire de 6 mois)
  • L'abandon de la hausse des critères du contrôle technique (Nous nous réjouissons de l'annonce par le Premier Ministre de ce mardi 4 décembre, mais nous demandons un abandon pur et simple définitif)
  • Un moratoire sur l'utilisation des voitures-radar, de la vidéoverbalisation et de la verbalisation à la volée
  • L'octroi aux départements du choix de la vitesse limite sur les nationales bi directionnelles, sur chaque tronçon de route (conformément à la proposition faite par l'UDI)
  • L'organisation dans chaque territoire de discussions entre les gilets jaunes, les élus, le Préfet, et les représentants des commerçants, des agriculteurs et des entreprises locales, pour étudier quelle(s) alternative(s) possible(s) à la voiture dans les déplacements quotidiens
  • L'extension du dispositif chèque-énergie, et sa distribution avec une procédure administrative simplifiée, pour aider les français qui se chauffent au fuel (mesure déjà en partie envisagée par le gouvernement)
  • La hausse immédiate de la prime pour l'emploi (mesure déjà en partie envisagée par le gouvernement)
Lire la suite...

 

Après l'acte 1, la très belle journée du 17 novembre, l'acte 2, la mobilisation du 24 novembre, nous en sommes aujourd'hui à l'acte 3, le temps des négociations. C'est le moment le plus délicat. D'un mouvement citoyen spontané et apolitique qui s'est construit en dehors de toutes les instances représentatives traditionnelles, nous allons devoir négocier des avancées concrètes avec le gouvernement par l'intermédiaire de représentants désignés. 

Qui désigner? Qui est légitime? Comment éviter d'être infiltré par des groupuscules extrémistes? Comment réussir à tenir tête à la technostructure, aux technocrates et aux politiques rompus aux négociations? Comment traduire en propositions concrètes et pragmatiques notre légitime colère? 

La solution est de rester strictement fidèles à nos revendications initiales, de rechercher des avancées concrètes par opposition aux revendications fantaisistes qui ont fleuries ces dernier temps, et de négocier sérieusement sur le fond.

Lire la suite...

 

Ras-le-bol la multiplication sans fin des taxes et des réglementations contraignantes  sous des prétextes fallacieux. Ras-le-bol de cette discrimination sociale et territoriale. Reprenons notre destin en main et revendiquons sur les 3 raisons à l'origine de ces taxes et réglementations. Le 24 novembre, tous à Paris pour convaincre:

 

Convaincre de la nécessité d'une nouvelle approche de l'écologie

Taxer des citoyens qui n'ont pas d'alternative à la voiture n'a pas de sens. Pour une écologie efficace et non punitive d'alternatives aux carburants fossiles.

Lire la suite...

 

Non, taxer plus le diésel et l'essence au mépris des conséquences sociales et économiques n'est pas la bonne méthode pour faire de l'écologie. 

 

Taxer celles et ceux qui dépendent de la voiture pour leurs déplacements quotidiens les plus essentiels, le travail, l'école des enfants, les soins, les courses, ... est une hérésie. Quelle en est la logique? Les inciter à réduire leurs déplacements pour réduire leur consommation de carburants? C'est une véritable "assignation à résidence", contradictoire de la part d'un Président qui prétend que la lutte contre les assignations à résidence est le fil rouge de sa politique! 

Lire la suite...

 

La France de 2018 se sont les impôts les plus élevés d'Europe avec un taux de prélèvements obligatoires de 45%, des dépenses publiques qui montent à 56.5% du PIB et une dette publique à 98,5% du PIB, ... alors que les services publics essentiels, les hôpitaux, la justice, la police, l'armée, les universités, ... sont sous-financés! D'autres pays ont des impôts élevés comme le Dannemark ou la Belgique, mais leurs services publics sont mieux financés et leurs dettes nationales moins importantes. A l'inverse, d'autres comme la Grande Bretagne ou l'Irelande préfèrent avoir moins de services publics, mais ont des impôts moins élevés. Dans les 2 cas, ce sont des choix de société assumés. Mais cumuler les 3, surimposition, dettes publiques élevées et services publics essentiels sous-financés, ce n'est pas un choix de société mais le signe d'une mauvaise gestion subie. 

Lire la suite...

L'intelligence artificielle est un sujet incontournable aujourd'hui. Elle est le débouché naturel de la 3ème révolution industrielle en cours, la révolution de la démocratisation de l'internet, des réseaux sociaux, des objets connectés, ... Comme la 1ère révolution industrielle, celle du moteur à vapeur, avait modifié profondément les modes de vie puis l'ordre politique (elle avait engendré le monde ouvrier et le socialisme), comme la seconde, celle de l'électricité, avait également changé les modes de vie et l'ordre politique (mai 68, le libéral consumérisme partout en Occident, l'Etat providence dans certains pays dont la France), cette troisième révolution industrielle va de toute évidence bouleverserr profondément nos modes de vie, notre rapport au travail et le fonctionnement de nos démocraties. Mais comment?

Lire la suite...

 

... des aveuglements des fédéralistes et des inconséquences des eurosceptiques!

Tribune du think-tank de l'Alternative Crédible pour des Etats Unis d'Europe au service des peuples d'Europe

 

Pour faire fonctionner un si grand ensemble de nations et de peuples, il faut du fédéralisme. Croire que l'on peut tout gérer par du confédéralisme, avec de simples accords entre nations, qu'ils soient votés à la majorité ou à l'unanimité, est une illusion. L'Europe actuelle est trop confédérale, c'est une des raisons de son impuissance. Et croire que l'on peut se contenter d'une "Europe des projets" à la carte comme certains eurosceptiques le proposent en mettant en avant la réussite d'Airbus est une erreur car un grand nombre des enjeux qui relèvent naturellement de l'Europe ne peuvent trouver de solutions satisfaisantes que si toutes les nations européennes ensemble vont dans le même sens. 

 

Lire la suite...

 

PMA avec ou sans père biologique connu de l'enfant, la différence n'est pas anodine. Elle est même la frontière entre la tolérance bienvenue dans une société moderne et la barbarie d'un progressisme idéologique qui, au nom du progrès, envoie notre civilisation occidentale dans le mur!

 

Oui au mariage gay, oui au droit des homosexuels à être respectés dans leurs choix de vie, oui à leur droit de fonder une famille, ... en un mot oui à la tolérance qui est constitutive de la civilisation occidentale et plus particulièrement de la culture française.

Lire la suite...

"Avant de te demander ce que ton pays peut t'apporter, demandes-toi ce que tu peux apporter à ton pays." John F. Kennedy

 

L'idée d'un service national universel part d'une bonne intention. Renforcer la cohésion nationale en permettant aux jeunes d'une classe d'âge de toutes conditions sociales et de toutes origines territoriales de se mélanger et de recevoir un enseignement sur les valeurs républicaines est quelque chose de positif. Il est de plus compréhensible et salutaire qu'Emmanuel Macron cherche à respecter sa promesse électorale. Enfin, la solution préconisée dans le rapport Ménaouine, soit un mois obligatoire en internat pour les jeunes de 16 ans, et vers laquelle on semble s'acheminer, présente quelques avantages comme l'enseignement des gestes de premiers secours.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0ui, c'est juste du bon sens que de réclamer le remplacement de la Mairie de Paris par une Mairie du Grand Paris, notre revendication phare d'où découle  logiquement le reste des revendications pour une vraie simplification du mille-feuille administratif. Notre pétition a déjà recueilli près de 1000 signatures et nous vous invitons à la signer si cela n'est pas déjà fait. Nous vous invitons également à notre réunion d'information le lundi 12 février à 19h à La Grange, 15 rue Notre Dame des Victoires, 75002 Paris. Voici également ci-dessous quelques arguments supplémentaires.

Lire la suite...

Même si les campagnes n'ont majoritairement pas votées pour Emmanuel Macron, parce qu'elles le voyaient comme le représentant des gagnants de la mondialisation alors qu'elles se perçoivent largement comme parmis les victimes de la mondialisation, elles ont été comme le reste du pays maltraitées par "l'ancien monde", trompées par les promesses sans lendemain de la Droite et méprisées par la Gauche. Alors, Emmanuel Macron a sa chance de convaincre ce monde si éloigné pourtant de la sociologie de la majorité des militants de son parti En Marche. Comment? En leur apportant ce qu'elles réclament en urgence: du concret, du concret enfin, du concret tout de suite! 

Lire la suite...

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France