l'Alternative Crédible

Libérales-sociales, écolos, convivialistes, nos idées ont de l'avance.

Manifeste des jeunes centristes pour une alternative crédible

 

La France a d'immenses ressources. Beaucoup de jeunes sont entrepreneurs dans l'âme pleins de dynamismes et de talents. Mais une succession d'alternances stériles entre une Droite et une Gauche ligotées par des clientélismes multiples et plombées par des idées usées dilapide ce formidable potentiel.

Des jeunes centristes, de sensibilités différentes, et engagés depuis quelques années en politique, se sont unis pour proposer une plateforme d'idées neuves, pragmatiques et concrètes pour prouver qu'une politique alternative et crédible est possible.

 

 

 

 

Pour un Big Bang administratif

 

  • avec la réorganisation de l'état en 3 strates administratives, avec l'interdiction des chevauchements de compétences entre ces strates, et avec l'interdiction des doublons
  1. 8 régions métropolitaines (au lieu de 22) en charge de la politique industrielle, de la formation professionnelle, et des transports.
  2. Les départements en charge du social, des collèges, des lycées (rajouté), et de l'entretien de toutes les routes.
  3. Les municipalités composées soit de villes de pleine exercice, soit d'intercommunalités dont les villes deviendraient alors des arrondissements gérés selon la loi PLM.
Pour clarifier encore un peu plus les responsabilités de chacun, et réduire les coûts, l'ensemble des organismes para publics seraient dissous et réintégrés dans la strate administrative correspondant à leur domaine de compétence.
  • avec un "véritable" choc de simplification
  1. La création dans chaque domaine d'une commission technique composée d'acteurs du terrain qui est chargée de passer en revue toutes les lois et les réglementations du domaine pour les réécrire de façon plus condensée et pour supprimer celles qui n'ont plus d'utilité.
  2. La validation ensuite par un vote à l'Assemblée Nationale des travaux des commissions techniques.
  3. La simplification des procédures et des process de travail dans la fonction publique.

 

Explications: Il faut absolument réduire les dépenses de fonctionnement pour pouvoir réduire les charges sur les entreprises. Pour y arriver, il faut une réforme structurelle de l'organisation de l'administration de notre pays.
La logique de la réforme proposée ici est de s'attaquer au coeur du problème que sont les chevauchements de compétence, les doublons, et la complexité technocratique, tout en respectant les réalités culturelles et humaines de notre pays. Elle est aussi, à travers les commissions techniques composées d'acteurs du terrain, d'écouter les professionnels de chaque secteur d'activité dans la réécriture des règles administratives qui le régissent, en vue de l'indispensable simplification et allègement de ces règles.
Il faut redonner à chaque strate administrative les fonctions qui correspondent à sa taille, de façon à mettre fin à cette maladie bien française qui fait que aujourd'hui toute collectivité territoriale s'occupe d'un peu de tout, sans avoir véritablement la responsabilité de rien.

 

 

 

 

 

 

 

Pour un Big Bang fiscal

 

  • avec, pour les particuliers, la fusion de l'IR et des PS, l'ajout de tranches intermédiaires pour une plus grandes progressivité, la suppression de la plupart des niches fiscales (hormis pour les emplois à domicile, le PTZ dans le neuf, l'investissement dans le locatif réglementé, le pea et l'assurance-vie, l'investissement dans les entreprises innovantes, ... ), mais un taux d'imposition maximum limité à 50% des revenus. La suppression de l'ISF. L'élargissement de l'assiette à tous les revenus perçus, même sociaux. L'élargissement de l'assiette également par la légalisation et la fiscalisation de certaines activités de l'économie dite grise.
  • avec, pour les entreprises, un plan sur 10 ans de baisse continue des charges sociales, le plafonnement de la taxe foncière, et une simplification maximale de toutes les charges. L'autorisation pour une PME de ne pas passer par un expert comptable sans être majoré de 25%.
  • avec la baisse, imposée par un plafonnement,  du foncier agricole, couplée à une politique de protection des terres agricoles.
  • avec la création "d'un statut de la multinationale française" (ayant son siège social en France).

 

Explications: Hollande a sans doute commis sa plus grande et inexplicable erreur en ne faisant pas une grande réforme fiscale dès son arrivée à l'Elysée. Cette réforme, il faut absolument la faire. Il faut également s'engager dans une politique libérale assumée envers les entreprises. Le principe libéral de" moins de charges = plus de dynamisme" doit être promu sans complexe par le Centre. Et seul le Centre est capable de remettre en cause les clientélismes et les corporatismes qui empêchent de réduire les dépenses publiques, ce qui est la condition incontournable pour pouvoir ensuite baisser les charges sur les entreprises.

 

 

 

 

 

 

 

Investissons massivement dans 3 grands projets d'avenir

 

  • l'éolien maritime
  • le simili-carne
  • la production semi-subventionnée de 5 millions de voitures électriques réservées aux habitants des villes périurbaines.

 

Explications: Cette dernière proposition mérite une explication. Son principe, qui a été régulièrement utilisé avec succès au cours de l'histoire, est de relancer l'économie par la générosité. La production en France de ces voitures électriques coûte 12 000€ l'unité qui peuvent être subventionnées à hauteur de 6000€ pour chaque acheteur résidant dans une zone périurbaine dépourvue de transports en communs. Cela coûterait 30 Milliards d'euros sur 10 ans, mais aurait de multiples avantages: le sauvetage de la filière automobile française et sa réorientation vers un secteur d'avenir, une énorme bouffée d'oxygène sociale à destinations des travailleurs pauvres des zones périurbaines, un bon en avant considérable en matière d'écologie, et une meilleure harmonie dans l'aménagement du territoire.

 

L'éolien maritime et le simili-carne sont des secteurs d'avenir à l'échelle mondiale dans lesquels la France a d'évidentes facilités naturelles. C'est en investissant massivement dans ces secteurs que l'on assurera les bases de notre richesse future, et que l'on compensera les inévitables effets récessifs de la réorganisation de l'état par des perspectives d'avenir génératrices de croissance, enthousiasmantes et mobilisatrices.

 

 

 

 

 

 

 

Pour la généralisation de l'économie sociale et solidaire

 

  • avec le pilotage directement en Mairie des AMAP et des circuits courts
  • avec une imposition réduite sur la durée
  • avec le réaménagement progressif du territoire autour d'unités de production d'énergies renouvelables.

 

Explications: L'écologie n'est pas un gadget. Il est temps de passer à une phase de généralisation de la conversion des modes de vie et de consommation, ainsi que des modes de production.

 

 

 

 

 

 

 

Exigeons une véritable politique du logement

 

  • avec la construction massives de logements sociaux.
  • avec la protection des petits propriétaires pour les inciter à remettre des logements à la location sur le marché.
  • avec l'aide à la construction de logements neufs.
  • avec l'incitation au partage des logements pour limiter l'augmentation de la demande.
  • avec des mesures d'accompagnement pour les jeunes et en faveur du pouvoir d'achat comme la mutualisation de la caution, la limitation des frais bancaires d'incidents sur comptes, et les class actions.

 

Explications: Il faut assumer de faire une grande politique du logement destinée à faire baisser les prix dans l'immobilier, à la location comme à l'achat. Le but est de redonner du pouvoir d'achat pour compenser l'effet récessif de la réduction des dépenses publiques. La méthode est d'augmenter l'offre massivement avec les trois premières mesures, tout en contenant la demande avec la quatrième mesure.

 

 

 

 

 

 

 

Exigeons le respect des entrepreneurs

 

  • avec une réduction massives des charges sociales, notamment par le transfert de 35 milliards de ces charges sur un TVA compétitivité, et des économies de fonctionnement à hauteur de 20 Milliards d'euros par an, suite à la réorganisation complète des administrations, de s collectivités territoriales et du système de santé.
  • avec la fin des scandales du RSI et des tribunaux de commerces
  • avec l'exonération de la transmission d'entreprises pour les PME et les TPE, et la création d'un processus de désignation de l'héritier de l'entreprise.
  • avec le doublement des points du permis pour les usages professionnels, et l'obligation aux villes d'intégrés les nécessités économiques dans la définition des politiques de stationnement.
  • avec la possibilité pour les PME et TPE de ne pas passer par un expert comptable sans avoir 25% de pénalités.
  • avec le renforcement et la simplification d'OSEO, et la limitation des exigences excessives des banques en matière de garanties.
  • avec la pérennisation du statut d'autoentrepreneur (et la restitution des avantages initiaux) , et son extension aux artisans et commerçants (en leur permettant d'embaucher sous ce statut).
  • avec l'interdiction de remettre en cause les lois fiscales pendant 10 ans une fois les grandes réformes accomplies de façon à garantir la stabilité fiscale.

 

Explications: Les politiques de tous bords vantent les entrepreneurs en parole, mais cela ne se traduit jamais dans les actes car ils ne veulent pas voir les problèmes concrets auxquels ils sont confrontés. Beaucoup de jeunes sont entrepreneurs dans l'âme, mais souvent ils n'osent pas se lancer tellement les bâtons dans les roues sont nombreux. Aussi, il faut mettre fin à ce gâchis gigantesque des successions d'entreprises, dont la fiscalisation coûte au final bien plus cher à la collectivité qu'elle ne rapporte en taxes.

 

 

 

 

 

 

 

Osons un regard neuf sur l'intégration et l'immigration

 

  • avec la nationalité française octroyée dès la naissance pour les enfants d'immigrés.
  • avec le droit de cumuler la nationalité d'origine avec la nationalité française pour les immigrés de la première génération.
  • avec la création d'un statut de résident permanent.
  • avec la maîtrise assumée des flux migratoires.

 

Explications: Il faut mettre fin à la prise en otage de ce sujet (et des personnes concernées) par des populismes racistes d'un côté, et des bobos moralisateurs de l'autre. L'unité future de notre pays en dépend. Le Centre doit oser proposer un regard neuf, source de propositions neuves. Pourquoi élever des enfants en leur disant toute leur jeunesse qu'ils sont étrangers, pour leur donner ensuite presque automatiquement la nationalité française? Une partie des difficultés d'intégration prend déjà sa source là. Pourquoi ne pas reconnaître la difficulté pour une personne de s'adapter à une nouvelle société, même avec les meilleures intentions du monde? Toute personne est légitimement attaché à sa culture d'origine. Acceptons cette réalité humaine et accueillons bien nos immigrés, mais imposons la nationalité française dès la naissance pour leurs enfants, et nous ferons de l'immigration une vraie richesse pour notre pays grâce à une intégration réussie dès le début.

 

 

 

 

 

 

 

Protégeons les jeunes générations

 

  • avec l'interdiction de l'endettement pour financer des frais de fonctionnement.
  • avec la fin du scandale des filières sans débouchés, et le pilotage de l'enseignement supérieur par les organisations patronales.
  • avec la simplification du permis de conduire et la réduction du temps nécessaire pour passer le permis grâce à l'embauche d'inspecteurs du permis de conduire.
  • avec la lutte efficace contre la violence et le racket à l'école par la mise à l'écart des délinquants dans des écoles disciplinaires, ce qui permet de sortir de l'alternative entre l'impuissance et la prison.
  • avec la création de zones de "couvre-fête" les vendredis et samedis soirs dans les grandes villes.

 

Explications: Les jeunes générations sont les perdantes du système. Sans rien leur demander, on les endette pour payer les dépenses de fonctionnement qu'un système fait de clientélismes et de corporatismes engendrent en refusant de se remettre en cause. En plus, on envoi sans hésitations des centaines de milliers de jeunes étudiants dans des voies de garage. Dans les collèges et les lycées, on refuse de les protéger contre le racket de certains d'entre eux, qui d'ailleurs devraient être protégés contre eux-même pour certains. Dans les villes, le simple droit de faire la fête est de plus en plus remis en cause par une vision hygiéniste de la vie en société.

 

 

 

 

 

 

 

Défendons nos libertés fondamentales

 

  • avec l'interdiction de la vidéo-verbalisation et de la verbalisation à la volée
  • avec la lutte contre les fichages abusifs par le renforcement des pouvoirs de la CNIL.
  • avec la défense à long terme de la démocratie par l'interdiction constitutionnelle du vote électronique dans les élections nationales.
  • avec l'autorisation de la cigarette électronique dans les lieux festifs

 

Explications: Le Centre est trop timide dans la défense des libertés publiques. L'évolution des techniques, la tendance à tout "commercialiser", la cupidité des gouvernants, la pensée unique des technocrates qui n'ont souvent comme seules solutions à proposer que l'invention de nouvelles taxes, l'instrumentalisation des faits divers, l'exploitation des légitimes demandes à plus de sécurité, la tendance mondiale à aller vers le puritanisme, une certaine vision hygiéniste et punitive de l'écologie, le replis sur les petits intérêts égoïstes ... menacent de plus en plus nos libertés publiques. Le Centre doit promouvoir sans complexe une société ouverte, tolérante et libre. C'est uniquement en étant fier de ses valeurs, et décomplexé dans la défense et la promotion de celles-ci, que l'on peut convaincre.

 

 

 

 

 

 

 

Luttons efficacement contre les discriminations salariales Homme Femme et les discriminations liées à l'âge

 

  • avec la création d'un statut protégé d'étudiante-mère
  • avec un système de retraite par points accordant l'équivalent de 3 années de cotisation pour le premier enfant et 2 années pour chaque enfant supplémentaire.
  • avec la lutte contre les discriminations liées à l'âge dans les entreprises.

 

Explications: 6% seulement des discriminations salariales entre Hommes et Femmes sont dues à une vraie différence de salaire à travail égal. Najat Vallaud Belkacem le reconnaît elle-même. Pourtant, il existe une différence bien réelle qui est mesurée à 15% de revenus moyens en moins pour les femmes par rapport aux hommes. Pour 90% environ, cette différence s'explique donc par les conséquences pour les femmes de leur(s) maternité(s): interruptions de carrière, renonciations aux ambitions professionnelles, mi-temps contraints, conséquences sur la retraite, .... Aussi, il est important de lutter contre la plus oubliée des discriminations qu'est celle liée à l'âge dans le monde du travail.

 

 

 

 

 

 

 

Sauvons notre modèle social

 

  • avec en ce qui concerne les 35h, la renégociation du temps de travail branche par branche.
  • avec en ce qui concerne le SMIC et le CDI, la renégociation du contrat de travail et du salaire minimum branche par branche.
  • avec la suppression des régimes spéciaux (hormis celui des militaires).
  • avec le recul immédiat de l'âge de départ à la retraite à 65 ans, et l'ouverture de nouvelles possibilités de cumul emplois-retraites.

 

Explications: Sur ce sujet fondamental, les centristes doivent apprendre à exprimer la singularité de la vision du Centre. La Gauche est pour les accords nationaux, dont nous dénonçons l'inadéquation aux réalités économiques. La Droite est pour les accords par entreprises, dont nous dénonçons l'inégalité du rapport de force en défaveur du salarié. Le Centre doit être pour les accords par branches, qui concilient la souplesse pour les employeurs, et la force pour défendre les salariés.

 

 

 

 

 

 

 

Renouons avec le rêve européenle du povoir législatif con

fié

  • avec une réforme institutionnelle profonde confiant le monopole du pouvoir législatif au parlement européen.
  • avec la revalidation obligatoire de toutes les réglementations et directives par le parlement.
  • avec une réforme profonde de la PAC pour organiser à l'échelle européenne la transition de l'agriculture vers le bio.
.
Explications: L'Europe est notre avenir. C'est une conviction partagée par tous les centristes. Mais être un vrai européen, c'est aussi refuser son fonctionnement actuel technocratique et donc anti démocratique. Il faut une réforme structurelle de l'Europe pour redonner le monopole du pouvoir législatif au Parlement européen. Ensuite, il faut que ce dernier fasse l'inventaire et le tri parmi le nombre excessif de directives européennes prises par le pouvoir technocratique. Enfin, il faut redonner vie au rêve européen à travers un projet mobilisateur qui prépare l'avenir et défende concrètement notre belle civilisation européenne.
.
.
.
.
.
..
Philippe Dervaux
Référent de l'UDI Paris 11

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France