l'Alternative Crédible

Libérales-sociales, écolos, convivialistes, nos idées ont de l'avance.

La politique de santé

 

 

 

 

 

 

 

idée forte n°11...............

 



La réforme complète du système de santé. Le budget de la Sécurité Sociale est plus important que celui de l'Etat. Les dépenses de santé ne cessent d'augmenter alors que le coût prévisible du vieillissement n'est même pas anticipé. Dans l'état actuel des choses, nous allons droit dans le mur.

 

Mais ce qui rend la remise à plat très difficile est paradoxalement la réussite de notre système de santé qui est l'un des meilleurs du monde et auquel les français sont légitimement attachés. C'est une chance de bénéficier d'une telle qualité de soin accessible à tous.

 

Voilà pourquoi, il ne faut surtout pas faire des réformes sur le modèle anglosaxon, mais une réorganisation complète en 3 pôles qui recentrent les moyens sur les besoins réels. Ces 3 pôles devraient être la médecine préventive, la médecine d'entretien et la médecine d'urgence.

 

Cette proposition de réorganisation bouscule beaucoup de corporatismes, notamment parmi ceux traditionnellement liés à la Droite... mais l'intérêt général commande d'avoir enfin ce débat!

 

 

 

La France  a l'un des meilleurs système de santé du monde. Mais son coût est en constante  augmentation, et il n'est plus possible de le conserver en l'état. Nous sommes donc contraints à de profondes réformes.

 

Que s'est-il passé? Nous nous sommes endormis sur nos lauriers, et nous l'avons laisser se faire peu à peu cannibaliser par les clientélismes. Ainsi ce système est devenu globalement de plus en plus coûteux, alors que de plus en plus de personnes en sont exclues, tandis que beaucoup d'autres, par manque d'éducation, pratiquent la sur-médication ou négligent leur santé.

 

Ainsi, la première carence de notre système de santé est d'avoir laissé se développer chez un trop grand nombre de français une attitude passive face à leur santé. On doit développer l'éducation à la santé dès le plus jeune âge. On doit renouer avec la médecine naturelle pour son rôle de médecine préventive. Chacun doit apprendre à écouter son corps et à soigner ses petites défaillances avec des méthodes naturelles, "des recettes de grand-mère" diront certains. Se gaver de médicaments au moindre petit rhume est non seulement coûteux pour la collectivité, mais c'est entrer dans une dépendance "la sur-médication" qui empêche son corps d'apprendre à se défendre. De plus, cela affaiblit les effets d'antibiotiques qui pourraient être utiles plus tard pour soigner des maladies plus graves.

 

D'une façon générale, il faut cesser d'opposer la médecine naturelle et la médecine classique "dite chimique". Elles sont complémentaires. L'une a un rôle plus préventif; l'autre a un rôle plus réparateur. La médecine naturelle, qui comprend l'écoute de son corps, l'hygiène, les médicaments homéopathiques, la recherche d'une alimentation équilibrée, l'attention à la qualité des aliments, l'art de profiter des plaisirs de la vie en évitant les gros excès, les soins d'entretien, et les dépistages préventifs, relève de la responsabilité de chacun. C'est pourquoi, je le répète, elle doit être enseignée dès le plus jeune âge.

 

Aussi, il faut aborder de face le problème d'accessibilité au soin dans ses deux dimensions sociale et géographique. Sur le plan social, l'accès au soin d'entretien étant financièrement devenu difficile pour un nombre de plus en plus grand de personnes, une solution efficace est de favoriser le développement des centres de santé travaillant en accord avec des mutuelles. Ils délivrent des soins moins chers et ils sont plus accessibles (pas besoin d'y avancer les frais). Sur le plan géographique, il faut lutter efficacement contre les déserts médicaux. Ils sont l'un des effets des clientélismes qui gangrènent notre système de santé. La médecine est certes libérales, mais la quasi totalité de ses financements proviennent de l'argent public. La liberté d'installation ne peut se faire au détriment de l'intérêt collectif. Il faut trouver le bon dosage entre incitations et contraintes pour résoudre ce problème. Pourquoi ne pas diviser le territoire en zones géographiques, et définir chaque année pour chacune d'entre elles un quota d'installations possibles? Cela ressemblerait à ce qu'il se fait déjà dans la police ou dans l'enseignement.

 

Enfin, il faut être à l'écoute des évolutions de notre société. Les besoins en soins d'urgence augmentent et augmenteront constamment. On ne pourra garder une médecine d'urgence de bonne qualité en France, avec des professionnels dévoués, que si on répond de façon structurelle aux besoins criants en personnels. Ce n'est pas à chaque fois avec des rustines que l'on doit combler les manques. Il faut transférer massivement des moyens du système médical traditionnel sur dimensionné vers les urgences hospitalières, c'est-à-dire vers là où sont les vrais besoins.

 

Et comme les techniques médicales se perfectionnent et deviennent de plus en plus coûteuses, il faut concentrer les moyens sur quelques grands centres hospitaliers plutôt que de les disperser dans de multiples centres sous équipés. C'est pourquoi je pense qu'il faut en parallèle développer le transport médicalisé.

 

 

Pour synthétiser, je plaide donc pour une médecine réorganisée en trois étages:

une médecine préventive enseignée dès le plus jeune âge, une médecine d'entretien organisée essentiellement en centres de santé, et une médecine d'urgence aux moyens considérablement augmentés.

Ce serait une grande simplification et une vraie clarification du parcours de soins. Ce serait concentrer enfin les moyens là où sont les vrais besoins. Ce serait une profonde remise en cause de mauvaises habitudes devenues coûteuses pour la collectivité. ... Et ce serait une salutaire redistribution des cartes au sein des professions médicales en fonction de l'intérêt général!

 

 

Philippe Dervaux

 

 

 

Les coups de gueule d'Henriane

Le blog de Joséphine

Le recueil de pensées libres de Philippe

Blogueurs Centristes

 

Vous voulez exprimer votre opinion. Vous pouvez créer votre propre page sur le site en cliquant sur l'image ou en nous contactant à: contact@lalternativecredible.fr

 

 

 

Se procurer "La Riposte Centriste"

Notre message en images

Répertoire des blogs et sites centristes de France